Rechercher

L’accord New Deal Mobile, qu’en est-il en 2022 ?

accord new deal mobile, les avancées en 2022

DEVENIR REDACTEUR

Vous souhaitez rédiger des articles sur l’une de nos thématiques ? N’hésitez pas à consulter nos conditions d’utilisation. 

En janvier 2018, l’accord « New Deal Mobile » avait été établi et signé entre le gouvernement, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes et de la distribution de la presse et les 4 principaux opérateurs mobiles français (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR). Cet accord avait été mis en place dans le but d’accélérer le déploiement d’une bonne couverture mobile sur tout le territoire français. Aujourd’hui, nous souhaitons savoir si les engagements pris ont été respectés.

Quelques chiffres clés de l’accord New Deal Mobile

Depuis que l’accord a été signé, les opérateurs mobiles ont réussi à donner accès à la 4G à plus de 91 305 sites mobiles sur les 93 322 sites mobiles existants sur le territoire français soit 98% des sites des opérateurs. Ces derniers ont construit ou passé près de 37 394 sites en 4G depuis le début du New Deal Mobile et 1 115 sites issus du Dispositif de Couverture Ciblée ont également été mis en service depuis la signature de cet accord historique.

Les engagements du New Deal Mobile et les résultats depuis la signature de l’accord

4 ans après la signature de l’accord, nous revenons sur les engagements pris par les opérateurs et sur les résultats obtenus au 31 décembre 2021. Tout d’abord, il est important de noter qu’à l’issue de l’accord New Deal Mobile, les opérateurs avaient pris 4 grands engagements :

  1. Généralisation de la 4G sur l’ensemble des sites en propre des opérateurs avant fin 2020 : tous les sites 3G en propre de chaque opérateur ont basculé en 4G.
  2. Généralisation de la 4G sur les sites multi-opérateurs provenant des anciens programmes zones blanches d’ici fin 2022 : 2319 anciens sites zones blanches centres-bourgs ont été basculés en 4G pour les 4 opérateurs, ce qui représente 89% de l’objectif à atteindre d’ici fin 2022.
  3. Amélioration de la couverture mobile dans les zones non ou mal couvertes grâce au dispositif de « couverture ciblée » : 1115 nouveaux pylônes 4G multi-opérateurs ont été construits et mis en service.
  4. Amélioration de la couverture des longs axes routiers prioritaires : Entre 99,6% et 99,8% des axes routiers sont couverts par la 4G.

Les actions pour accélérer le déploiement de la couverture mobile

Afin d’atteindre tous les objectifs fixés dans cet accord, la Fédération Française des Télécoms (FFTélécoms) a réfléchit sur les actions à mettre en place permettant de faciliter les règles de déploiements des réseaux mobiles. Le but étant de réduire les contraintes en termes d’installation d’antennes-relais de téléphonie mobile. La FFTélécoms souhaite alors :

  • Privilégier l’installation des sites mobiles dans les communes littorales ;
  • Mettre à disposition des terrains viabilisés et raccordés à l’électricité ce qui réduirait le délai réglementaire de mise en service d’un site mobile de moitié (12 mois au lieu de 24 mois).
  • Lutter contre la spéculation foncière en sécurisant les baux télécoms.

Important

Les informations présentées sur ce site doivent être interprétées avec prudence. Celles-ci sont issues de communiqués de presse, de blogueurs passionnés ou de rédacteurs pour le compte des entreprises qu’elles représentent afin de promouvoir leur produit, service ou entreprise. Seul l’avis ou le conseil d’un professionnel habilité vous éclairera sur votre situation personnelle.

A découvrir ...